25/07/2010

Numéro 15

love-parade-duisburg-ok.jpg

Une silhouette tracée à la craie sur la chaussée. Un corps y était jonché. Inerte. Une vie brisée. Un homme ? Une femme ? Un numéro ! Celui d'une victime. La quinzième.
Cela devait être la fête de l'Amour. En une fraction de seconde, la Love parade de Duisburg a sombré dans l'horreur. Pourquoi ? Comment ? Personne ne comprend vraiment.
Une foule compacte de plus d'un million « teufeurs » contrainte d'emprunter un tunnel desservant une gare transformée en dance floor. Une bousculade. Des cris. Un mouvement de panique. L'enfer. 19 morts. 340 personnes blessées. Des milliers d'autres traumatisées. Pour toujours.
Bien après le drame, sur l'asphalte ensanglantée, les stigmates du chaos sont encore perceptibles. Objets désuets piétinés. Des lunettes. Des gants. Et, non loin de la silhouette numéro 16, un badge autocollant sur lequel est inscrit en lettres blanches sur fond noir « Dance or die ». Funeste prémonition.
Foutu bloody saturday in Germany.
© Wolfgang Rattay / Reuters

 

19:51 Écrit par Jean-Luc Bobin dans L'IMAGE DE LA SEMAINE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, duisburg, corps, faits divers, victime, love parade, rave party | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

19/07/2010

1x.com

1x.comjpg.jpgIl en existe des dizaines sur le web de ces galeries photos et autres sites communautaires dédiés à l'image. Souvent peu ragoûtants sur le plan visuel, quelque fois étonnants, parfois singuliers; mais plus rarement renversants : nombre d'entre eux se contentent en général de publier massivement les images sans véritable ligne éditoriale définie. Dans ce paysage iconographo-boulimique, il est toutefois un espace un peu à part qui fait enfin exception à la règle. Son nom ? 1x.com, alias Onexposure. Soit ! Mais encore ? En quoi se différencie-t-il des autres ? Essentiellement par la qualité des images postées par d'authentiques artiste-photographe ou vice-versa et inversement. A ce jour, plus de 5 500 contributeurs animent ce magazine en ligne sans équivalent sur le 3W. Sa spécificité ? Une sélection draconienne réalisée à la fois par les administrateurs d'1x.com mais aussi par les membres de la communauté appelés à voter pour les photos proposées. Sachant qu'on ne peut soumettre qu'une seule image par semaine. A l'arrivée : le résultat est tout simplement bluffant. Il en découle un portefolio envoûtant où la multiplicité des regards et des univers pixels-esquissés sont de nature à entrebâiller les portes d'une quatrième dimension aux contours jusque-là inexplorés. Fichtre ! Pas moins ? Ben oui ! Rien qu'ça....

18:16 Écrit par Jean-Luc Bobin dans ZOOM SUR... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photoblog, site internet, photographes, graphisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

17/07/2010

39,400 € le nu

ST-LAURENT.jpg39, 400 € ! C'est le prix qu'un anonyme collectionneur asiatique vient d'accepter de débourser pour acquérir le célèbre nu du couturier Yves Saint-Laurent réalisé par le photographe Jeanloup Sieff. Ce tirage argentique noir et blanc, réalisé en 1971, faisait partie d'une sélection de 67 images mises à la vente par Christie's Paris et parmi lesquelles figuraient notamment des portraits de Jane Birkin, d'Alfred Hitchcok ou encore de François Truffaut. A l'instar du côté face de Polnareff, ce célèbre portrait côté pile-poil d'YSL fit à l'époque scandale et marqua l'histoire de la pub car c'était la première fois qu'un créateur de mode faisait la promotion d'un parfum accoutré dans une telle tenue...d'Adam.
Précision : une telle somme constitue un "record du monde" pour l'acquisition d'une oeuvre de Sieff", s'est félicité Philippe Garner, le directeur international de la célèbre salle des ventes à l'annonce du troisième coup de marteau.
© Jean-Louis Sieff / Christie's

17:25 Écrit par Jean-Luc Bobin dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nu, sieff, saint-laurent, enchères, argent | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |