05/06/2011

Gospel

gospel-1.jpg

Un dimanche matin. En plein cœur de Harlem. Un ancien théâtre reconverti en église baptiste.
Sur scène, une femme pasteur harangue l'assistance, pour l'essentiel constituée de fidèles de la communauté noire new-yorkaise et de quelques touristes – blancs ! – surtout venus en " curieux ".

"Glory, Glory, Glory. Aléééluiiiiiaaaaaaa", entonne l'évangéliste.
"Eéééééééémène", répond en chœur la chorale de femmes située derrière elle.
"Oh my Loooooord", "Oh my Lord, I know you're love to be true", poursuit l'évangéliste. L'orchestre enchaîne. Piano, harmonium, guitare basse et batterie.
La salle entre alors en transe. Debouts, hommes, femmes, enfants, lèvent les bras. Les balancent de gauche à droite. Paumes de mains grandes ouvertes, le regard perdu vers l'au-delà, tous reprennent le psaume en chantant à tue-tête.
Cris, rires et pleurs ponctuent ainsi, deux heures durant, cet office religieux aux allures de concert.

"God bless you all".
"Eééééémène"...

© J.-L.B / NYC / Mai 2011 

18:32 Écrit par Jean-Luc Bobin dans NEW-YORK CITY | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : new-york, etat-unis, manhattan, gospel, negro spiritual, religion, evangéliste, baptiste | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.