27/07/2011

La fille à la contrebasse


Corps de déesse. Chevelure de feu. Regard de braise. Doigts d'airain. Voix de velours.
Ainsi est Esperanza Spalding.
Une artiste phénoménale.
Contrebassiste surdouée, Esperanza a le jazz à fleur de peau.
Chef d'orchestre à 15 ans, elle entre au Berklee College of Music de Boston à 16 ans et en deviendra, à 20 ans, le plus jeune professeur.
En tournée cet été en Europe au sein du Global Gumbo all Stars, chaperonné par Quincy Jones en personne, la musicienne américaine a, ce soir-là, enflammé le public du Festival Castell de Peralada dans un numéro d'impro solo à tomber à la renverse.
On s'en est d'ailleurs toujours par relevé...

© J.-L.B / Peralada / Juillet 2011 

19:26 Écrit par Jean-Luc Bobin dans DECLICS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : esperanza spalding, jazz, quincy jones, festival castell de peralada | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

24/07/2011

Joan Manuel Serrat tel qu'en lui-même...

joan-manuel-serrat-1.jpg

Les cigales s'étaient ce soir-là exceptionnellement tues.
Il est arrivé sur scène sous un tonnerre d'applaudissements. Souriant. Un peu intimidé.
Sous les frondaisons du parc du château, l'air était léger. Le public enjoué. Prêt à communier.
Deux heures durant, Joan Manuel Serrat s'est donné tout entier. Sans la moindre compromission. Le chantre de la nova cançó n'a en rien perdu de sa superbe. Pour ce concert hommage et exceptionnel, commémorant le 25e anniversaire du festival de Peralada, Joan Manuel Serrat était accompagné par l'orchestre symphonique du Vallès dirigé par Joan Albert Amargó.
Une parenthèse magique au coeur d'une nuit d'été.
Les cigales du parc del castell en sont restées sans voix...

© J.-L.B / Castell de Peralada / Juillet 2011 

19/07/2011

Le poulailler d'Henriette

Poule, poulailler, portrait, pyrénées-Orientales, Escaro

C'est une basse cour comme il n'en existe plus vraiment beaucoup.
Pas une de celles où l'on "entend la conversation d'la volaille qui fait l'opinion ".
Oh ça non !

C'est un poulailler un vrai. Pas un de ces élevages aux poulets incarcérés perfusés.
C'est un vrai poulailler guilleret.
De leur enclos de bric et de broc bricolé, les gallinacés s'y font souvent la belle. La porte, il est vrai, est plus souvent entrebâillée qu'à double tour verrouillée.

Il est ainsi le poulailler d'Henriette !
Les poulettes tournent rarement autour du pot. Arborent parfois des allures de cocottes quand les coqs prennent leurs airs d'opérette.
On y caquette sec du bec. On s'y chamaille dans un joyeux brouhaha.

Il est ainsi le poulailler d'Henriette.
Tout à la fois unique et poétique.

© J.-L.B / Escaro  - dans les P.-O - / Juillet 2011 

15:00 Écrit par Jean-Luc Bobin dans DECLICS | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

14/07/2011

Songes d'une nuit d'été

Gecko

C'est à l'heure où les zirondelles zébrent de leurs (z)ailes fuselées le couchant rougeoyant.
C'est à l'heure où les pipistrelles aux vols zératiques graffittent notre petit bout de ciel zozotant.
C'est à l'heure où les Testudos hermanni du fond du jardin ont regagné leurs pénates pour la nuit.
C'est à l'heure, où ailleurs, le colonel moutarde se perd dans le manoir en arborant une clé anglaise.
Il est n'est pas encore 22h22 mais il fait pourtant 23°.
A la radio, un vieux jazz éraille la sono du salon.
C'est le signal qu'il attendait. Pour débouler sans crier gare. En catimini. Silencieux et immobile. L'oeil aux aguets, le vieux gecko lézardé guette sa proie sur le mur banc. Un moustique passe. Zouuuuuuuu.
Quelle imprudence. Trop tard !!!
Il n'aura même pas eu le temps de penser à le regretter...

© J.-L.B / Perpignan / Juillet 2011 

19:47 Écrit par Jean-Luc Bobin dans DECLICS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gecko, lézard, cactus, perpignan, été | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

13/07/2011

Comment le simple envoi d'un texto va provoquer un incroyable effet domino

Dingue ! Totalement fou et excentrique ce projet de machine de Rube Goldberg réalisé par le photographe canadien David Dvir pour le compte de la société 2D Photograpie Inc.
Où l'on découvre, dans une vidéo destinée à immortaliser la scène, comment l'anodin envoi d'un texto va provoquer une incroyable réaction en chaîne dans un effet domino particulièrement impressionnant pour déboucher, au final, sur une classique prise de vue en studio.
Il aura fallu plus de six mois à l'ingénieux ingénieur pour peaufiner sa machine de Rube Goldberg.
Ces assemblages improbables, capables d'effecter des tâches simples de manière des plus complexes, tirent leur nom de Reuben Lucius Goldberg (1883-1970), dessinateur juif américain et artiste prolifique, créateur du professeur Lucifer Gorgonzola Brutts.

Conçu uniquement avec du matériel photographique, cet automate burlesque constitue une authentique prousesse sur le plan thechnique. Mais pas seulement ! La performance va bien au-delà. Lui conférant une forme d'expression indéniablement poétique.
Longue vie à ces troubadours des temps modernes !!!

 

17:40 Écrit par Jean-Luc Bobin dans HI-TECH | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : machine de rude goldberg, david dvir, 2d photograpie inc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

11/07/2011

La solitude du coureur de fond

Bordeaux, Place de la Bourse

On a tout dit - ou presque - sur l' "Angoisse du gardien de but au moment du penalty " développée par Peter Handke. Un peu moins - sans doute - sur l' "Autoportrait de l'auteur en coureur de fond " exprimé par Harku Murakami. Reste...
Restent ces parcelles d'instants insaisissables où...
Où les lois de la gravitation et de l'apesanteur réunies font un pied de nez mérité à la vulgarité des certitudes. Dont acte !!!

© J.-L.B/ Bordeaux / Place de la Bourse / Juillet 2011

19:38 Écrit par Jean-Luc Bobin dans DECLICS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bordeaux, coureur à pied, place de la bourse, miroir | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

07/07/2011

Coup de pouce à de jeunes talents

salon de la photo,zoom du public,léo caillard,alexandre parrot,colin delfosse,xavier couloumier,camille lambercqIls sont 12. Douze jeunes photographes pétris de talent qui n'aspirent qu'à une chose : sortir de l'ombre pour révéler leur regard en pleine lumière.
Pour la seconde année consécutive le salon de la photo leur offre cette opportunité. A cet effet, 12 rédacteurs en chef ou directeur de rédaction de la presse photo ont désigné chacun un photographe pro " émergeant " pour lequel ils ont eu un véritable " coup de coeur ". Ils se réuniront le 13 septembre prochain, sous la présidence de Lucien Clergue, pour désigner LE lauréat de la presse photo.
Parallèlement au choix fait par ce jury officiel, les organisateurs du salon de la photo ont souhaité qu'un second coup de zoom puisse être décerné par le public. Pas compliqué ! Il suffit juste de se rendre en bas de la page de présentation, où figure le bulletin de vote.
Pour qu'un simple clic se transforme en véritable déclic.
Coup de coeur et "Top five" perso :

***** - Léo Caillard
**** - Alexandre Parrot
*** - Colin Delfosse
** - Xavier Coulmier
* - Guillaume Collet

A vos souris...

 

05/07/2011

Les rencontres d'Arles reprennent des couleurs

rencontres.jpgC'est parti ! Officiellement déclarées ouvertes cette semaine, les rencontres d'Arles vont se prolonger tout l'été.
A travers ses 47 expositions, la cité camarguaise va ainsi donner à voir jusqu'au 18 septembre. Mais d'ici là, la ville va surtout vivre au rythme des soirées et événements créés autour de la manifestation.
Une date est d'ores et déjà à réserver : la soirée du 8 juillet qui propose une promenade photographique et festive autour de 14 écrans disposés dans les rues autour des arènes.
Autre temps fort, celle du lendemain avec la projection consacrée au travail de JR, cet artiste atypique dont les photographies géantes suscitent tout à la fois le trouble et l'admiration.
A noter, également, une rétrospective exceptionnelle consacrée à Chris Marker qui représentera plus de 300 de ses œuvres conçues entre 1957 et 2010. Arles présentera enfin, pour la première fois en France, la fameuse et légendaire valise mexicaine de Robert Capa.

Moribondes entre 1970 - date de leur création – et 2001, ces rencontres d'Arles ont, ces dix dernières années, assurément repris des couleurs sous l'impulsion de son directeur François Hébel.
Endettées, parvenant difficilement à réunir plus de 9 000 visiteurs, elles sont aujourd'hui arrivées à l'équilibre financier et ont rallié l'an dernier les suffrages de 73 000 personnes.

09:13 Écrit par Jean-Luc Bobin dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : re, contres d'arles, valise mexicaine de robert capa, chris marker, jr, françois hébel | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |