27/12/2011

En dérangement

cabine téléphonique

Un an pratiquement qu'on passe devant. Matin, midi et soir. Jamais personne dedans. Le combiné pendouille, fatigué. Las d'avoir ouï tant de confidences.
Allô, allô ?
Oreilles collées à leurs smartphones, les badauds l'évitent d'un pas pressé sans même y jeter un clin d'oeil.
Allô, allô ?
Même plus de tonalité. Ni de disque nasillard répétant en boucle qu'il n'y a plus d'abonnés au numéro demandé.
Allô, allô ?
Intonation désuète sans plus aucun écho.
Par la porte à battants entr'ouverte, des pigeons parfois y viennent roucouler. Cela lui donne alors le sentiment d'exister.
Mais pour combien de temps encore ?
Qui, aujourd'hui, voudrait d'elle ?
La cabine a triste mine.
"Sors vite ton iphone qu'on lui tire le portrait".
Allô, allô ?

Tûûûûûût...tûûûûût.... tûûûûût.... tûûûûût.......

© J.-L.B/ Perpignan/ Boulevard des Pyrénées / Déc 2011

19:02 Écrit par Jean-Luc Bobin dans IFONOGRAPHIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : perpignan, téléphone, cabine téléphonique, i-phone | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

19/12/2011

Gargouilles

caravelle, gargouille, loge de mer, Perpignan

Grotesques, l'air faussement terrifiantes, elles trônent sur la façade de la loge de Mer, toisant du regard la piétaille du Monde d'en-bas.
Gargouilles indolentes, elles veillent sur le Royaume du haut, surveillant l'accès au détroit céleste par lequel louvoient les caravelles en quête d'une faille dans l'horizon.
Dis : c'est loin la quatrième dimension ?
Tais toi et borde bien sec le foc. Ce n'est qu'à quelques miles de là.
Entre les quarantièmes rugissants et les cinquantièmes hurlants...

© J.-L.B / Perpignan / Dec 2011/
 

18:46 Écrit par Jean-Luc Bobin dans IFONOGRAPHIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gargouille, caravelle, loge de mer, perpignan, place de la loge | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

06/12/2011

Scrabble urbain

SCRABBLE.JPG

L'alphabet s'est fait la belle. Lettres en cavale sur le pavé perpignanais.
Cours Lazare Escarguel, non loin du pont Arago.
Elles gisent là, à même le trottoir, incrustées dans le béton fissuré.
Par qui, pourquoi ?
Oeuvre d'un cruciverbiste désoeuvré ? Trait d'humour d'un joueur de Scrabble repenti ?
Voyelles et consonnes réunies ci-bas sans lien de cause à effet.
Juste pour alerter le passant. Intriguer ou interpeller ?
Seuls indices : le G compte double et le B triple la mise. Après !
Au gui l'an bon ?
Pas même !
Alors ?
Mystère.
Et c'est tant mieux comme ça...

© J.-L.B / Perpignan / Décembre 2011 

 

18:51 Écrit par Jean-Luc Bobin dans CURIOSITES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : scrabble, mots, lettres, asphalte, trottoir, perpignan | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

05/12/2011

Théâtre de l'Archipel #2

théâtre de l'archipel, Perpignan

De sombres ombres sanguines embrasent le couchant.
Les matières premières de l'Archipel entrent en fusion au sortir du laminoire céleste.
De verre, de fer, de béton et d'acier, le théâtre du centre-du-monde irradie l'espace alentour.
Une larme perle sur l'éclat du Grenat. Averroès l'affirme : " Dieux ignore les singuliers ".
Un-deux-trois : Soleil !!!  

© J.-L.B / Perpignan / Décembre 2011. 

17:44 Écrit par Jean-Luc Bobin dans IFONOGRAPHIE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : théâtre de l'archipel, perpignan | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |