12/02/2012

Le Catalan Samuel Aranda récompensé par le World Press Photo de l'année 2011

world press photo, Samuel ArandaC'est sans doute l'un des prix le plus prestigieux qui puisse être attribué à un photojournaliste. Cette semaine, le World Press Photo de l'année 2011 a été décerné au Catalan Samuel Aranda pour un image particulièrement émouvante. Elle représente une femme tenant un parent blessé dans ses bras. Ce cliché a été pris le 15 Octobre 2011, à Sanaa, à l'intérieur d'une mosquée transformée en hôpital de campagne par des opposants au régime du président Ali Abdallah Saleh. Photographe freelance, Samuel Aranda qui est représenté par Corbis Images, couvrait les événements yéménites pour le compte du New York Times. Agé de 32 ans, ce Barcelonais a commencé à faire ses premières armes photographiques à 19 ans pour des journaux catalans tels que El Periodico de Catalunya.
En 2004, il intègre le staff de l'AFP et couvre plusieurs conflits et mouvements sociaux, à la fois en Espagne, mais aussi au Pakistan, dans la bande de Gaza, au Liban, en Irak, dans les territoires palestiniens, au Maroc ou en Chine.
En 2006, son travail consacré aux immigrants africains cherchant à rallier l'Europe est récompensé par plusieurs prix. Le festival Visa pour l'image de Perpignan le propulse sur la scène internationale et ses images sont publiées dans un documentaires de la BBC.
Un pied à Barcelone et l'autre en Tunisie, Samuel Aranda collabore aujourd'hui régulièrement pour des journaux aussi réputés que The New York Times, Le Monde, Newsweek, Stern, Geo ou La Vanguardia.

19:32 Écrit par Jean-Luc Bobin dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : world press photo 2011, samuel aranda, photojournalisme, visa pour l'image perpignan | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.