02/04/2012

Joel-Peter Witkin et ses "bizarreries humaines" à la BnF Richelieu

witkinsAmes sensibles, s'abstenir ! La souffrance, la difformité, la mort mais aussi l'extase à travers des sexualités hors normes s'invitent à la BnF Richelieu jusqu'au 1er juillet à l'occasion d'une exposition consacrée au photographe américain Joel-Peter Witkin.
Prudente, la Bibliothèque nationale de France tient d'emblée à avertir les visiteurs que certaines oeuvres de Witkin qui explore les splendeurs et misères de la condition humaine, sont susceptibles de heurter des sensibilités.
Dans des mises en scènes sophistiquées et rigoureuses rappelant les images pieuses, les nus ou natures mortes de Witkin, né en 1939 à New York, célèbrent ses deux thèmes de prédilection : l'éros et le sacré. Ses parti-pris audacieux et souvent dérangeants, composent une oeuvre unique sur la scène photographique mondiale.
Intitulée "Enfer ou Ciel", cette monographie inédite présentée à Paris propose un dialogue inspiré entre 85 photographies de Witkin qu'il a spécialement sélectionnées, et 45 estampes d'autres artistes, de la Renaissance au XXe siècle, puisées dans les collections de la BnF.
Photographe, mais aussi dessinateur, peintre et graveur, Witkin ne cesse de s'interroger sur la représentation du corps. Faisant appel à des modèles non professionnels rencontrés au hasard de ses voyages, il aborde tous les aspects de la chair, en s'inspirant des grandes oeuvres classiques.
Instantanés de fétichisme, auto-érotisme, sado-masochisme, exemples d'hermaphrodisme et d'obésités sublimées, parmi d'autres "bizarreries humaines" selon le titre de l'une de ses oeuvres, défilent devant le visiteur. "L'oeuvre de Witkin met en lumière une inquiétude métaphysique sur la condition humaine, à travers le corps et son devenir mortel, la gloire et la misère de la chair. Il réinterprète la mythologie, les figures christiques, évoquant toutes les facettes de l'humanité, y compris ses fragilités et bizarreries", souligne Anne Biroleau-Lemagny, conservateur général au département de la photographie de la BnF, et commissaire de l'exposition.
Joel-Peter Witkin qui donnera une master class le 2 avril à la BnF François-Mitterrand, s'est toujours déclaré en désaccord profond avec le politiquement correct. "La vie est un combat et je la montre telle qu'elle est réellement. La difformité est présente dans l'art de Vinci, de Velasquez, de Goya. La sexualité hors normes a toujours existé. Ces actes ne font pas seulement partie de l'histoire, ils font partie de l'histoire des consciences et des âmes", estime Joel-Peter Witkin. "Mon métier est de créer des images qui montrent notre époque. Des images qui apportent de la lumière dans l'obscurité", dit-il. 
© Source AFP 

(Exposition Joel-Peter Witkin, "Enfer ou Ciel", Bibliothèque nationale de France Richelieu - 5 rue Vivienne, 75002 Paris - Jusqu'au 1er juillet). 

15:56 Écrit par Jean-Luc Bobin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : joel-peter witkin, bnf richelieu, "enfer ou ciel" | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.