10/08/2012

David sauveur, le photojournaliste agressé à Collioure est sorti du coma

david sauveur, photojournaliste, photgraphe

C'est la bonne nouvelle du jour. David Sauveur, le photojournaliste rennais qui avait été violemment agressé, le 3 août 2011 à Collioure, est récemment sorti du coma dans lequel il était plongé depuis près d'un an. 

Hospitalisé dans un premier temps à Perpignan après cette tragique soirée aucours de laquelle deux individus avaient tenté de lui voler son appareil photo, David lutte aujourd'hui chaque jour pour "reprendre le dessus", témoigne sa mère dans une interview accordée au site d'actualités photographiques actuphoto.com par le site "Traumatisé crânien grave, il est bien loin d'avoir retrouvé les énormes moyens dont il faut disposer pour pratiquer son art , précise-t-elle. "Quand on sait que l'acte photographique est une extraordinaire connexion cébrale de savoirs synthétisés et transmis en quelques secondes à un oeil et une main, quand on sait qu'une personne est construite par l'articulation de sa mémoire, que David est un homme cultivé et qu'il a toujours été habile de ses mains, qu'en adviendra-t-il quand ces enchaînements ont été brisé ?".

L'agression de David Sauveur avait, l'an dernier, suscité une vive émotion dans le milieu des photojournalistes français à quelque jours de l'ouverture du festival de "Visa pour l'image Perpignan ".
Dans la nuit du 2 au 3 août David Sauveur, 38 ans, venait de quitter le gîte où il était venu passer quelques jours. Il se baladait dans les ruelles de Collioure, appareil photo en main, lorsque son chemin chemin a croisé celui de plusieurs autres individus. Pour des motifs encore mal déterminés, une rixe aurait éclaté. Roué de coups, le photographe aurait alors chuté et sa tête aurait heurté la chaussée, lui faisant perdre connaissance.

" Ses agresseurs ont été incarcérés. Mais la justice est lente et les faits ne sont aujourd’hui pas établis ", poursuit sa mère. " David ne se souviendra jamais de ce qui est arrivé : il semble qu’il est médicalement prouvé que des chocs d’une telle violence sont effacés définitivement de la mémoire. Nous luttons pour obtenir la vérité sur cette affaire ".

Diffusé par l'agence photographique VU, David Sauveur a été récompensé par nombreux prix. Peu de temps avant son agression, il s'était rendu en Libye pour témoigner de la révolution. Il avait "couvert" l'Afghanistan, Israël, la Palestine, le Liban, les Balkans, la Grèce ou encore le Sierra Léone.

" Assisté par une équipe médicale remarquable, son état ne cesse d'évoluer, lentement, mais régulièrement de jour en jour. Il a retrouvé son sourire. Il reconnaît ceux qui s'adressent à lui même par mail. Il se souvient de ses travaux. Alors nous ne cessons d'espérer. Et se dire que dès qu'il aura un minimum de moyens, il saura faire avec une imagination qui a toujours été sa force ", conclut la mère de David qui a fait preuve, à son chevet, d'une ténacité remarquable  pour qu'il sorte des limbes dans lesquelles il était tombé.

A lire aussi sur le même sujet l'article de Michel Puech sur Mediapart >>>

  

17:15 Écrit par Jean-Luc Bobin dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : david sauveur, photographe, photojournaliste | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |

Les commentaires sont fermés.