25/07/2010

Numéro 15

love-parade-duisburg-ok.jpg

Une silhouette tracée à la craie sur la chaussée. Un corps y était jonché. Inerte. Une vie brisée. Un homme ? Une femme ? Un numéro ! Celui d'une victime. La quinzième.
Cela devait être la fête de l'Amour. En une fraction de seconde, la Love parade de Duisburg a sombré dans l'horreur. Pourquoi ? Comment ? Personne ne comprend vraiment.
Une foule compacte de plus d'un million « teufeurs » contrainte d'emprunter un tunnel desservant une gare transformée en dance floor. Une bousculade. Des cris. Un mouvement de panique. L'enfer. 19 morts. 340 personnes blessées. Des milliers d'autres traumatisées. Pour toujours.
Bien après le drame, sur l'asphalte ensanglantée, les stigmates du chaos sont encore perceptibles. Objets désuets piétinés. Des lunettes. Des gants. Et, non loin de la silhouette numéro 16, un badge autocollant sur lequel est inscrit en lettres blanches sur fond noir « Dance or die ». Funeste prémonition.
Foutu bloody saturday in Germany.
© Wolfgang Rattay / Reuters

 

19:51 Écrit par Jean-Luc Bobin dans L'IMAGE DE LA SEMAINE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : allemagne, duisburg, corps, faits divers, victime, love parade, rave party | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |