05/03/2012

Haut les mains : ou comment joindre le geste à la parole...

paul ripke,hands up,doigts,gestes,visages,codes,tribusPaul Ripke fait partie de ces photographes qui excellent dans l'art de perturber le regard. Brouiller les pistes, bidouiller dans les artefacts des grilles de lecture, est devenu, chez lui, comme une seconde nature.
Non pas tant à la prise de vue. Qu'il veut ouvertement classique. Sobre et efficace, en studio, ponctuée d'éclairages léchés.

En revanche, dès lors qu'il s'agit de conceptualiser la chose, notre homme aime à se laisser griser par le long et fastidieux travail de post production.
Avec sa série Kindskoepfe (Grands enfants) le photographe allemand s'était déjà ingénié à inverser les rôles en proposant une série de photo-montages dans lesquels les enfants jouent le rôle de parents et inversement. Troublant !
Un peu dans la même veine son projet Hands Up dresse une galerie de portraits encore plus déroutants.
Le visage, ici, disparaît au profit de la main qui reprend à son compte les éléments de langage comme autant de signes de ralliement et d'appartenance à un clan.
Révélateur de la diversité socioculturelle de nos société, son travail décrypte ces codes en adéquation avec le look de ceux qui les arborent.

Ici, une surfeuse, le corps huilé et bronzé, affiche le signe hawaïen " shaka ", signifiant " relax ", " cool ", détends-toi".
Là, deux doigts légèrement écartés expriment la proclamation de l'amour libre et la haine de la guerre sur une robe à fleurs popularisée par le mouvement hippie.
Ailleurs, plus inquiétant, on découvre un adepte de heavy metal exprimant un geste de conjuration du mauvais sort popularisé par le chanteur Ronnie James Dio. Ou encore, ce majeur outrageusement pointé en l'air par un gros aux bras tatoués, dont on imagine aisément qu'il doit afficher une capacité cérébrale inversement proportionnée à sa forte corpulence.

Volontairement réducteurs, les diptyques que Paul Ripke se veulent aussi ouvertement provocateurs. Mais nous questionnent, à l'évidence, sur nos rapports aux autres et de la perception que l'on s'en fait dans notre environnement quotidien.

17:27 Écrit par Jean-Luc Bobin dans CURIOSITES | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paul ripke, hands up, doigts, gestes, visages, codes, tribus | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |