27/09/2010

Etat d'urgence au Pakistan

pakistan.jpgC'est la pire catastrophe naturelle à laquelle les Nations Unies ont été confrontées en 65 ans d'existence. Dixit Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations-Unies. Touché de plein fouet par les pluies torrentielles d'une mousson exceptionnelle, le Pakistan est aujourd'hui exsangue. Les chiffres sont effarants. Donnent le vertige. 10 millions de personnes sont toujours sans abris. Sur les 170 millions d'habitants que compte le pays, plus de 12 millions d'entre-eux ont un besoin urgent d'aide. Mais les organisations humanitaires peinent à susciter les élans de solidarité. Y aurait-il des pays davantage dignes de compassion que d'autres ? Exit le formidable impact médiatique créé autour du Tsunami asiatique ou du tremblement de terre en Haïti. Les Talibans et Al Qaïda n'y sont sans doute pas étrangers. N'empêche ! Reste, malgré tout, quelques trop rares clichés. Pour monter et témoigner. De ces fugaces instants d'un quotidien aujourd'hui devenu enfer. A l'image de cette photo empreinte d'émotion. Celle d'une grand-mère réfugiée dans le camp de Sukkur, épuisée et alitée, caressant tendrement celle de son petit-fils, tout juste âgé de trois jours.
© AFP photo/ Adek Berry

18:05 Écrit par Jean-Luc Bobin dans L'IMAGE DE LA SEMAINE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pakistan, mousson, pluie, camp, grand-mère, enfant, mains | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |