24/07/2011

Joan Manuel Serrat tel qu'en lui-même...

joan-manuel-serrat-1.jpg

Les cigales s'étaient ce soir-là exceptionnellement tues.
Il est arrivé sur scène sous un tonnerre d'applaudissements. Souriant. Un peu intimidé.
Sous les frondaisons du parc du château, l'air était léger. Le public enjoué. Prêt à communier.
Deux heures durant, Joan Manuel Serrat s'est donné tout entier. Sans la moindre compromission. Le chantre de la nova cançó n'a en rien perdu de sa superbe. Pour ce concert hommage et exceptionnel, commémorant le 25e anniversaire du festival de Peralada, Joan Manuel Serrat était accompagné par l'orchestre symphonique du Vallès dirigé par Joan Albert Amargó.
Une parenthèse magique au coeur d'une nuit d'été.
Les cigales du parc del castell en sont restées sans voix...

© J.-L.B / Castell de Peralada / Juillet 2011 

16/08/2010

Sans interdit(s) - le système ! -

sens-interdit-1.jpg

Pas facile de ne pas tomber dans le panneau avec de tels zigotos ! N'empêche ! C'est écrit. Au pied de la batterie. En lettre blanches et sur fond rouge.
"Défense de déposer des ordures".
Pour le reste...

Rien n'est a priori proscrit.
Sauf des à gogo-kilos d'auto-dérision. Et le pire : c'est qu'ils ne se prennent pas une seconde-à-qui-mieux-mieux-au-sérieux.
Non ?  Bin si !
Ils ont érigé la préscription "gramamédicale" des interdits en système. Quand bien même, ils s'en déboulent sur scène, sans gêne et en costard-slip-string-kangourou au risque de s'en'v'nir alors choper un bon vieux rhume des cerveaux du d'sous du cibouleau...
Mais bon !
Quand au reste...
Poitrail faussement débraillé de footeux-Anelkeu-vaguement noeux-noeux, bodybuildant dans le cliqueti de chaînes pacotilles  version one-million-rappeurs-dollars-baby; ils te revisitent illico et goguenards à leur-tienne-Etienne ado-jeunesse de ces deux - et demi  ! - dernières décennies, tous nos-leurs standards beuglés à tue-tête sur tous les dance-floors de la planète.

Non ?
Bin - toujours si - !
Et tu sais kôa ?
C'est tip-top-cool-bon pour le moral  comme l'dit la compagnie Créole dans l'une de
ses chansons.
Bin vouais !!!
Pour sûr : ces types là sont sans principe.
Ils "tueraient" père-et-mère pour un logo estampillé d'une Pomme.
Quitte à passer pour une Poire.
N'empêche !
Et pour le reste !

Keep cool for ever !!!
© J.-L.B / Néfiach / Août 2010

01:15 Écrit par Jean-Luc Bobin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, rock, groupe, le système sens interdit | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | |  Imprimer | Pin it! | | |